echographie de grossesse.jpg

ÉCHOGRAPHIE DE GROSSESSE

En France, ce n’est pas le cas de tous les pays, il est recommandé par la Conférence Nationale d’Echographie Obstétricale et Fœtale (CNEOF) de faire 3 échographies durant la grossesse.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, ces échographies ne sont pas obligatoires, vous pouvez ne pas souhaiter les faire.

 

En cas de doute ou de problème d’autres échographies peuvent vous être proposées.

  • SA = semaines d’aménorrhée = nombre de semaines depuis le 1er jour des dernières règles= ou nombre de semaines depuis le début de grossesse + 2 semaines

Déroulement d’une échographie de grossesse

 

Dans un premier temps vous serez interrogée sur vos antécédents médicaux, chirurgicaux, familiaux. N’oubliez pas de vous munir de tous les documents, que vous jugez nécessaire et qui pourront orienter l’échographiste vers une recherche particulière.

 

Dans un deuxième temps l’échographiste fera le point sur votre grossesse en cours. Là encore n’oubliez pas de vous munir des résultats d’examen déjà pratiqués : échographies antérieures, résultat de dépistage de la trisomie 21, si vous avez souhaité le faire, résultats d’examens biologiques qui vous semblent douteux ou anormaux.

 

Pour la réalisation de l’échographie, proprement dite, vous serez en position allongée, le ventre découvert (il est inutile de vous déshabiller), la vessie vide (sauf cas rare il n’est pas nécessaire d’avoir la vessie pleine, au contraire aller aux toilettes avant l’examen). Après application d’un gel (qui peut procurer une sensation de froid) destiné à favoriser la transmission des ultrasons, l’échographiste fera glisser une sonde (émetteur récepteur d’ultrasons) sur votre ventre.

Au cours de l’examen l’échographiste peut être amené à appuyer plus ou moins fortement sur votre ventre, ce qui peut entrainer une sensation désagréable. Signalez la à l’échographiste, mais ne vous inquiétez pas ceci est inoffensif pour votre fœtus.

 

L’échographie demande de la part de l’opérateur concentration et vigilance. Aussi vous ne pourrez être accompagné que d’une seule personne, en général votre conjoint ou compagnon. Les enfants ne pourront en aucun cas être acceptés, ni avant ni au cours de l’échographie. (Voir paragraphe Présence des enfants au cours des échographies).

 

Ne vous étonnez pas d’un relatif mutisme de l’échographiste, n’oubliez pas que l’échographie de votre futur bébé reste un examen médical et non pas un spectacle vidéo.

L’examen peut être plus ou moins difficile suivant la position du fœtus, l’épaisseur de la paroi maternelle, le terme de la grossesse, l’organe à examiner.

À la fin de l’échographie vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez.

Un rapport et des clichés vous seront remis, conformes aux recommandations de la Conférence Nationale d’Échographie Obstétricale et Fœtale (CNEOF).

 

Au centre d’échographie de Saint Germain en Laye, il vous sera possible, ainsi qu’à votre médecin, de télécharger les clichés de votre échographie, pendant toute la durée de votre grossesse.

Il n’est pas possible de filmer pendant tout le déroulement de votre échographie.

 

Quelques fois, lorsque votre échographiste rencontre des difficultés au cours de l’examen, il vous demandera de revenir pour contrôler telle ou telle structure, ne vous inquiétez pas ceci est tout à fait banal.

Les buts de l’échographie

 

L’échographie au cours de la grossesse comporte 5 parties dont l’importance varie selon le terme.

  • La localisation de la grossesse, la détermination du nombre d’embryons et la définition du type de grossesse multiple, au 1er trimestre.

  • L’appréciation de la vitalité fœtale ou embryonnaire : fréquence cardiaque, mouvements actifs, mouvement respiratoires…

  • L’étude de la biométrie fœtale : pour préciser ou confirmer le terme au 1er trimestre, pour surveiller la croissance fœtale, avec évaluation du poids fœtal, au 2ᵉ et 3ᵉ trimestre de la grossesse.

       Il faut toujours avoir présent à l’esprit que les mesures effectuées au cours de votre échographie présentent           une marge d’erreur de 10 à 15 % qui n’est pas liée à votre échographiste, mais à la technique elle-même.

  • L’analyse des différents organes (dit bilan morphologique) fœtaux. Un bilan de référence a été établi par la Conférence Nationale d’Échographie Obstétricale et Fœtale (CNEOF). Il permet de dépister les différentes pathologies pouvant avoir un retentissement sur le déroulement de votre grossesse ou de votre accouchement. Rien n’empêche votre échographiste de compléter ce bilan.

      Au centre d’échographie de Saint Germain en Laye, le bilan pratiqué est « enrichi » par l’étude d’un certain            nombre d’organes supplémentaire.

  • L’observation de l’environnement fœtal : liquide amniotique, placenta, cordon, circulation sanguine fœtale ou maternelle (avec utilisation du Doppler).

 

L’ensemble de tous éléments constitue un bilan de santé de votre futur bébé, inaccessible par toute autre méthode.

Ce bilan va renseigner, votre échographiste, votre obstétricien, votre médecin, votre sage-femme sur l’état de santé immédiat de votre fœtus, mais aussi sur les risques que certaines pathologies puissent se manifester plus tard au cours de la grossesse ou après la naissance.

Une échographie pourra donc déboucher sur la proposition d’examens complémentaires :

  • Échocardiographie,

  • Prélèvements ovulaires (amniocentèse, biopsie de trophoblaste)

  • Bilan biologique maternel ou du couple,

  • IRM ou scanner

  • Consultation de génétique.

  • Consultation spécialisée, avec un orthopédiste pédiatre, un neuro-pédiatre…

 

Limites de l’échographie de grossesse

De très nombreuses malformations sont actuellement détectables. L’amélioration constante des échographes et des connaissances scientifiques accroissent régulièrement les performances du dépistage.

Cependant, une échographie, même conduite avec compétence et rigueur comporte des limites :

  • Les conditions d’examen peuvent limiter les performances de l’échographie : position du fœtus, épaisseur de la paroi, cicatrice abdominale…

  • Tous les organes ne peuvent être examinés.

  • L’examen de certains organes dépend du terme. Par exemple : les membres peuvent être très difficiles à examiner en fin de grossesse.

  • Certaines anomalies peuvent apparaître au cours de la grossesse : anomalies urinaires, digestives…

  • L’échographiste va concentrer son attention sur les anomalies pouvant modifier la prise en charge de votre grossesse ou de votre accouchement. Pour cela, il va se référer aux recommandations de la Conférence Nationale d’Échographie Obstétricale et Fœtale (CNEOF) de juillet 2016

  • Tout n’est pas du ressort de l’échographie : un fœtus peut être porteur d’une anomalie génétique, sans aucun signe échographique.

 

Si bien que l’absence d’anomalie dépistée à l’échographie ne permet pas d’affirmer que le fœtus est indemne de toute anomalie.

 

De même une suspicion d’anomalie devra être confirmée, par des échographies de contrôle, d’autres examens

 

Présence d’un enfant au cours de l’échographie

 

La Conférence Nationale d’Échographie Obstétricale et Fœtale (CNEOF) déconseille formellement la présence des enfants, quel que soit leur âge.

 

Il y a de nombreuses raisons, pour cela, parmi lesquelles :

  • Un enfant est souvent agité, ce d’autant plus qu’il ne comprend pas forcément ce qui se passe : un inconnu manipule un objet sur le ventre de sa mère, ce qu’il peut ressentir comme une forme d’agression.

  • Sa présence permet rarement aux parents, qui doivent le surveiller et répondre à ses questions, de disposer de toute leur attention lors de l’examen ou des échanges avec l’échographiste.

  • La découverte, en direct, d’une pathologique peut être particulièrement violente et marquante pour lui.

  • Les échanges nécessaires avec ses parents, peuvent distraire l’échographiste et se ressentir sur la qualité de son examen….

 

Le Docteur Laurent BIDAT réalise les échographies de dépistage à Saint Germain en Laye.

 

Il a à sa disposition un échographe haut de gamme, avec le mode 3D-4D, qu’il renouvelle ou upgrade très régulièrement.

Vous pouvez avoir accès à vos comptes rendus et vos clichés sous forme papier ou sous forme numérique.